B.B. Jacques – Élixir Lyrics

B.B. Jacques – Élixir Lyrics

Tiens cadeau, tu veux une exclu, prends
Tu veux une exclu, prends
Tu veux des lyrics, prends
L’album de l’année prochaine, il sortira cette année, cette année

Et si on retournait sur la scène du crime ? (Let’s go)
Pour s’faire douze balles, arrêtez d’me booster, boostez Leys, boostez Houssbad
Et j’me retrouve en face d’l’escalier sur l’quel j’m’étais juré d’tout baiser (Et j’l’ai fait)
Ah l’quej, t’as fais de la route, Boom Boom et puis le cœur de la reine
T’inquiète j’ai les épaules pour prendre la relève
J’ai pas l’choix, j’dois prendre le lead
Le quej, Booska, ça fait cher l’32 lignes
Tiens, t’es tendu, prends deux lattes
C’est d’la peuf’ d’Huntelaar feat Sofiane
Ensuite prends [? l’télé]
Ils t’imitent, est-ce qu’ils t’égalent ?
J’quitte Paname dans un Benz’ café crème
J’hésite à faire la paix ou t’pénétrer (Let’s go)
Harmonie, plénitude

Roule
Té-cla, j’men bas les couilles
Fait encore plus de sous qu’prévu, et pourquoi vous êtes autant ?
Moi quand j’pé-ra, de base c’est privé
Ça fait 2 jours j’me sens bizarre
Putain, mais qu’est-ce-que j’fous là ? (Rien)
Milieu d’Chatelet alors qu’ils me reste deux sons à tré-ren et j’me barre
Million, énorme batte, rue piétonne, casquette, si j’dois finir à pattes (À pattes, m’appelle pas)

J’minstalle, déter comme un ukrainien sur l’front Russe
Fuck off, j’porte mes couilles comme un jeune boug qui a pas de grand reuf (Rien)
L’avenir devant moi
Là c’est pas l’artiste qui parle, c’est l’patron de label (Nbow)
On n’avait pas assez pour les écoles de co’, mais l’game si tu te structures pas, c’est que d’la baise
Mehlich, c’est que d’l’art
J’compte même plus les coups de pute
Babe, il t’entend mais il t’écoute plus
Regarde c’que j’ai fais en une heure, imagine c’que j’peux faire en deux mois
Est-ce de l’art ou un coup de pub ?
J’vous donnerai jamais l’luxe de tout savoir sur moi, j’suis pas flou, juste pudique
Elle veut l’faire, elle veut s’assoir sur moi
J’fais plus d’promo, c’est les médias qui en font sur mon dos
Des erreurs, des erreurs, on en fera sûrement d’autres
J’porte beaucoup trop d’monde sur mon dos
Babe j’écris j’suis sur mon tel
Bercé par erreur surmontée
Il reste ton fond d’teint sur mon jean (Pétasse)

Hier encore on se croyait stylés dans des fringues toutes chip’
“Alors le quej comment tu vis le fait que tu shine ?”
“Y parait que t’as pris 200 balles ?” (Oui)
“Comment tu vie le succès ?”
“T’as vu le visage du Sale ?” (Oui)
“Et qu’est-ce-que tu pense de Shay ?”
Hein, t’as vu c’est oppressant
C’est toi qui t’projette, c’est pas moi qui t’représente
Hein, t’as vu c’est oppressant, t’as vu c’est oppressant
C’est toi qui t’projette, c’est pas moi qui t’représente (T’représente)
Ils annoncent leurs bum-al en changeant de photo de profil
Arrêtez vos guitares latines, le quej c’est pas un cubain
J’fais rentrer NBOW, pas besoin d’être incubé
J’ai oublié de me faire un virement pour toutes ces prods que je tabasse
Quand j’étais p’tit, j’étais discret, je disais pas que j’allais rapper
Au quartier y’a v’la l’rapace du coup moi j’étais seul sa mère
J’leur ai dit que le game j’allais le braquer
Ils ont rit je l’ai braqué, ils ont pris l’seum sa mère