Skip to content

Nahir – Interlude 3h42 Lyrics

Nahir – Interlude 3h42 Lyrics

Eh, Kais
J’ai juste envie d’rapper un peu là vite fait

Eh, j’ai mis l’chapeau pour être connu
Maintenant qu’c’est fait j’ai r’mis la squette-ca
Chasse le naturel, il va revenir en bécane
On aime la gagne qu’importe le domaine et ses obstacles
Le constat s’assombri lorsque l’on brille donc j’veux pas être une reusta
Indémodable comme coste-La, ça rappe à en devenir couche-tard
On sort du bon-char donc il faut qu’ton contrat soit costaud
C’est soit ça, soit on cause pas, igo j’suis claustro’
J’aime pas m’sentir étouffé moi, j’suis pas né d’une touze-par
J’peux pas m’laisser bouffer, pour ça qu’j’arrête pas d’découper
J’sais qu’ça m’ferme des portes, mais j’men bats les couilles, j’vais pas changer
J’ai grandi dans l’froid, celui qu’t’as jamais vraiment goûté
Toute la haine que j’retranscris est difficile à écouter
J’fais pas du rap de bandeur, j’suis terre à terre c’est ma manière de faire
Y’a beaucoup d’choses à faire, avant d’mettre un terme à ma carrière
J’connais pas marche arrière, j’fais du tout droit t’es fou toi
J’souris au flash quand j’suis bourré, j’ai mis la tchop en DA
Comprend qu’j’men bats un peu les couilles du montant d’la TVA
Toujours en coupe-vent Quechua, soulever la pe-cou j’en suis à
Deux doigts, nan en vrai, j’veux juste mettre les miens au frais
Si j’men tenais aux statistiques, j’aurais déjà abandonné
Mais dans cette vie, on ne vit pas, on survit
J’fais pas passer l’message, prend le comme tu veux
Mon état d’esprit : soit tu suis, soit tu suces, soit t’es neutre, comme la Suisse
Mais ceux qui sont neutre comme la Suisse, finissent mal aimé par la suite
La jalousie devient maladive, demande à ceux qu’ont pas percé
Si tu veux prendre ma place prend la, mais laisse-moi juste, les lovés
De temps en temps j’suis mauvais, mais tu retiendras qu’on est vrai
Sur le bitume on a goûté, le très haut nous a éprouvé
Donc on n’a rien à prouver, y’a aucun trésor à trouver
C’est pas un dessin animé mais une réalité inanimé
J’ai vu la vie défiler quand l’agonie ironisée, devant mon corps, en PLS
En bénénef’, j’dois m’en aller, quitter la ligue
J’ai fréquenté, comme un idiot, en croyant qu’j’allais dev’nir millionnaire
Vendre de l’herbe, du marron et d’la coke, ça m’a mis plus en perte qu’autre chose
Retour à la case départ parce que j’vaux bien plus qu’une dose
Familia c’est l’principal donc, j’remets tout en cause

Tags: