Skip to content

Nahir – Insomnie Lyrics

Nahir – Insomnie Lyrics

Voluptyk (Voluptyk)
Ah
Ah-ah
Araï

Du poids sur les épaules, le sommeil léger, j’ai creusé ma tête, j’ai perdu des veux-ch’ mais j’ai vu aucun problème s’régler (Nan)
J’entends les bruits d’l’horloge du salon, y a longtemps qu’j’ai éteins la télé
J’ai vu Morphée quitter la pièce quand la hess a réquisitionné la son-mai
Un mal-être qui dépasse tout c’que les autres peuvent imaginer, j’crie famine comme si j’avais jeûné toute l’année
J’suis sûr que ma mère vivrait mieux si moi et mes frères et sœurs, on n’était pas nés
La nuit, j’me rappelle que j’suis l’premier et qu’il faut tout assumer quand t’es l’aîné (Ouais)
Y a que les lovés qui atténuent la cogite, la poisse et l’insomnie, Araï, eh

Une heure passe, deux heures passent, trois heures, j’passe la nuit comme journée
Les efforts que j’ai fourni contre moi se sont r’tournés
À cause du manque de lovés, j’ai souvent dû charbonner (Ouais)
Désolé mama lova, j’dois nous sauver

Allô ? Allô l’insomnie ? (Allô ? Allô ?)
Dis-moi, quand tu m’laisseras dormir ? (M’laisseras dormir)
J’ai pas vu l’heure et j’tue l’ennui (J’tue l’ennui)
J’peux pas rentrer sans le llion-mi (Jamais)
Il m’faut la mallette pour soigner mon mal-être (Prie)
J’ai les manettes mais j’ai pas les cartes du jeu
Allô ? (Brr) Allô l’insomnie ? (Allô ?)
Dis-moi, quand tu m’laisseras dormir ? (Okay)

Eh, j’me lève quatre heures après m’être endormi, j’me demande si même en allant au tard-mi, j’aurais dormi
Pff comme une ex qui lâche pas, j’suis borné, hein
Je sais pas si j’irais mieux si j’troquais mes principes contre un llion-mi (Nan)
J’veux même pas connaître la réponse malgré le dos bossu, j’fais que bosser
J’ai fait mes lacets et j’suis parti zoner, j’ai tourné pendant des heures jusqu’à l’ennui
J’ai donné tout mon temps dans une voiture à mille euros qui frôle l’anévrisme à l’approche des deux-cents milles kilomètres
Paraît qu’la victoire fait oublier qui on est
J’continue d’embryoner, j’fais des nuits blanches et les pensées noires font que résonner dans ma tête, Araï

Une heure passe, deux heures passent, trois heures, j’passe la nuit comme journée
Les efforts que j’ai fourni contre moi se sont r’tournés
À cause du manque de lovés, j’ai souvent dû charbonner (Ouais)
Désolé mama lova, j’dois nous sauver

Allô ? Allô l’insomnie ? (Allô ?)
Dis-moi, quand tu m’laisseras dormir ? (M’laisseras dormir)
J’ai pas vu l’heure et j’tue l’ennui (J’tue l’ennui)
J’peux pas rentrer sans le llion-mi (Jamais)
Il m’faut la mallette pour soigner mon mal-être (Prie)
J’ai les manettes mais j’ai pas les cartes du jeu
Allô ? (Brr) Allô l’insomnie ? (Allô ?)
Dis-moi, quand tu m’laisseras dormir ? (Okay)

Tags: