Skip to content

Alonzo – HÉRITIERS Lyrics

Alonzo – HÉRITIERS Lyrics

(Noxious)

Famille nombreuse dans un T5, j’suis l’septième enfant de maman
Passionné d’football et d’musique, jusqu’ici rien d’étonnant
Toutes les journées s’ressemblent, on connaît toutes les ruelles du secteur
Et très vite, j’ai compris que traîner sans but te mène à la mort (Mort)
Et j’avais un groupe de rap mais j’pense qu’à voler chez Lacoste (‘coste)
J’étais pas prêt pour ça, j’me rends compte que j’l’ai mise en cloque (Cloque)
J’avais que seize ans, j’faisais l’grand mais je n’étais qu’un gosse
Je pouvais lui dire : « Adios », responsabilité, j’endosse

C’est mes grands frères qui m’rappellent à l’ordre, pas la police
Mais j’en faisais qu’à ma tête, j’étais nia
Naissance, quartier, musique, vie à haut risque
Dans la Clio 2, j’enchaîne joints de beldia

Ah, hiya, hiya, devenu père avant l’heure
Ma force, c’était ma peur, j’ai assumé mes choix, hiya, hiya
Y a qu’les miens dans mon cœur, j’ai appris d’mes erreus
J’me suis perdu des fois hiya, hiya
Hier encore j’étais lewé, j’attendais rien du jour d’après
J’me disais : « Demain on verra »
Et j’ai dû rentrer dans la danse
Me retrousser les manches, éviter l’AK qui fait, brah-ah

J’ai des soucis chaque années, j’ai la tête cassée par la verte
Des potos s’font incarcérés, le regard vide, j’suis en train d’serrer
J’ai fait mon choix, j’reviendrai pas, j’ai toujours dit qu’j’ferais pas comme papa
Mais tout est écrit, faut bien l’croire et de son sang, on sépare pas (Sho)
Je regrette pas avant, j’me suis remarié (Marié), j’fais encore des enfants avec ma destinée (Sho)
Et je veux qu’ils s’entendent, c’est tous mes héritiers (Han-han)
Je vis pas pour les gens mais pour mes vérités

C’est mes grandes sœurs qui m’rappellent à l’ordre, pas la police
Mais j’en fais plus qu’à ma tête, j’suis plus nia
Naissance, quartier, musique, vie à haut risque
Dans la Clio 2, j’enchaîne joints de beldia

Ah, hiya, hiya, devenu père avant l’heure
Ma force, c’était ma peur, j’ai assumé mes choix, hiya, hiya
Y a qu’les miens dans mon cœur, j’ai appris d’mes erreus
J’me suis perdu des fois hiya, hiya
Hier encore j’étais lewé, j’attendais rien du jour d’après
J’me disais : « Demain on verra »
Et j’ai dû rentrer dans la danse
Me retrousser les manches, éviter l’AK qui fait, brah-ah

Tags: