Skip to content

ISK – El Golaa Lyrics

ISK – El Golaa Lyrics

2.6.0, city gangsta
Ouais
Eh

Bercé par du [Mezoued ?] et Belkacem [?] (rah)
De midi à quatorze heures, tout est fermé quand c’est jour de [Chema ?] (poh)
Une carabine pour chasser des pigeons (poh)
Dans les mains d’un gosse de douze ans (ah ouais)
Et j’regarde l’horizon, [?] sur la tête, les pieds dans l’sable mouvant
Rouge et blanc, j’donnerais mon sang et ma chair pour l’drapeau
On t’élimine direct si tu n’es pas pro (gang)
Fils d’immigré donc on porte tous un fardeau (rah, rah, rah)
Pas revenu en barque pour qu’on finisse dans [bateau ?]
[Toi, p’tit ?] clochard, t’as une Audemars mais à la baraque, t’es pas foutu d’acheter un pack d’eau (alors ?)
Et dites aux gens à qui j’ai fait du mal, même ceux qui l’méritaient, j’vous d’mande tous pardon (tous)

J’ai la peau mate, j’suis un Sahraoui (eh)
La peau sur les os comme un [sloughi ?] (eh)
Une année de plus ou une année de moins, j’réfléchis avant d’souffler mes bougies, j’fais pas un vœu (pas un vœu)
J’suis pas comme eux (eh), j’suis pas comme toi (eh), j’suis pas comme lui
Tu claques des eu’, [la terre ?] en fin d’mois
Tu veux un conseil ? Faut qu’tu t’ressaisisses

J’rêve toute l’année, j’finis dans d’beaux draps (rah)
Heureusement qu’j’ai pas perdu mon sang-froid (pah)
On f’ra des erreurs donc on apprendra (poh)
Mourir assassiné comme Sankhara (pah, pah)
Faut qu’on s’écarte d’ici, y a trop d’rats (faut qu’on s’écarte)
Et on s’ra présents tant qu’il le faudra (on s’ra présents, présents)
Et si demain, j’meurs, s’il vous plaît, [?] (rah)
J’rêve toute l’année, j’finis dans d’beaux draps (rah)
Heureusement qu’j’ai pas perdu mon sang-froid (pah)
On f’ra des erreurs donc on apprendra (poh)
Mourir assassiné comme Sankhara (pah, pah)
Faut qu’on s’écarte d’ici, y a trop d’rats (faut qu’on s’écarte)
Et on s’ra présents tant qu’il le faudra (on s’ra présents, présents)
Et si demain, j’meurs, s’il vous plaît, [?] (rah)

Mon silence a fait de moi l’homme que je suis et mes paroles feront de moi l’homme que je s’rai
Mes actes feront en sorte qu’on m’aime ou qu’on m’fuit donc très peu d’gens m’suivront, mentalement, je suis prêt
À cinq heures du matin avec mon grand-père, j’allais couper l’haschisch avec un sécateur
Pas pour les toxico’ mais pour les animaux qui finissaient dans l’plat qu’j’mangeais à vingt-deux heures
J’suis nostalgique des choses qui m’ont saoulées avant (rah)
Mon cœur et ma tête font des r’tours en arrière
C’est vrai qu’j’ai commis beaucoup d’fautes inconsciemment mais j’m’en rends compte que quand elles sont derrière moi (ah ouais)
Comme le passé qu’on peut pas effacer, le mektoub a fait qu’nos avenirs sont tracés
Donc on regrette rien et on s’dit qu’c’est la vie qui tient à un fil, pas deux comme un pont-levis

J’ai la peau mate, j’suis un Sahraoui (eh)
La peau sur les os comme un [sloughi ?] (eh)
Une année de plus ou une année de moins, j’réfléchis avant d’souffler mes bougies, j’fais pas un vœu (pas un vœu)
J’suis pas comme eux (eh), j’suis pas comme toi (eh), j’suis pas comme lui (comme lui, nan)
Tu claques des eu’, [la terre ?] en fin d’mois
Tu veux un conseil ? Faut qu’tu t’ressaisisses

J’rêve toute l’année, j’finis dans d’beaux draps (rah)
Heureusement qu’j’ai pas perdu mon sang-froid (pah)
On f’ra des erreurs donc on apprendra (poh)
Mourir assassiné comme Sankhara (pah, pah)
Faut qu’on s’écarte d’ici, y a trop d’rats (faut qu’on s’écarte)
Et on s’ra présents tant qu’il le faudra (on s’ra présents, présents)
Et si demain, j’meurs, s’il vous plaît, [?] (rah)
J’rêve toute l’année, j’finis dans d’beaux draps (rah)
Heureusement qu’j’ai pas perdu mon sang-froid (pah)
On f’ra des erreurs donc on apprendra (poh)
Mourir assassiné comme Sankhara (pah, pah)
Faut qu’on s’écarte d’ici, y a trop d’rats (faut qu’on s’écarte)
Et on s’ra présents tant qu’il le faudra (on s’ra présents, présents)
Et si demain, j’meurs, s’il vous plaît, [?] (rah)

Tags: