La 14 Lyrics – Timal

Ah, ah, ah, ShowTime
Ouais, ouais, ouais
Ouais, ouais, ouais, ouais

MC, c’est T.I.M, j’suis dans le M8 (pah), laisse-les faire les gros voyous et parler d’M16 (pah)
J’suis serein, man, on sait rapper, c’est pour ça qu’elles kiffent (brr, brr)
J’t’explique, j’suis là pour cacher l’magot, un paquet d’biff (brr, pah)
De-spee, alimentation pour des garettes-ci, même si j’ai le cœur qui saigne, demande à Shelby (hein)
Quelle vie, on était cachés à la gare pour ton nouveau bigo (ah ouais)
Beau string, le pote m’a fait une passe, c’est que les bons tuyaux
Hendek, et crois pas qu’j’mets la bouchée double, plaquettes usées sur l’bolide, ce soir, j’peux pas ger-bou
Mettre à genoux le game, violet comme Lakers, il m’faut ma lady, hein
Laud-sa, j’ai encore des balles, sentiments faut pas déballer
La lucarne, on va nettoyer, faire l’boulot comme Sadio Mané (direct)
Moi, j’veux faire le tour du monde parce qu’au tiek, j’ai d’jà tout vu (bah ouais)
J’rappe comme si j’en avais trente, quant à la bouteille, j’ai tout bu (pah, brr)
J’vois qu’faut pas trop en mettre, les filtrés, ça casse le cul
La poucave est en stress, elle est tenue par le pull (viens là-bas)
Passait sa vie dans l’binks, on nashave, on parle plus
Elle parlait d’s’marier dans l’hlel, j’l’ai vu s’frotter dans le Sud (pah, pah)
Bah ouais, j’suis dans les temps (brr), attiré par les plans
La patate dans les dents, T.I.M, bah ouais, mon sang
Les tits-pe sont sur le rrain-te, j’suis dans l’RS4 (vram, vram, vram)
Du coup, si j’ai pas pu les feinter, mais tranquille, ça reste calme
Train d’vie illicite, remonte la pente en booster
Crick-crick, j’t’élimine, j’suis en i, j’suis à douze heures (brr)
Rah-rah, ça manigance, laud-sa, j’pense à tout c’merdier
J’ouvre pas la porte de l’hôtel si ton accès est fermé
Ter-ter, playa, ça claque le béné-né-néf’ (ah, ah)
J’fais rentrer un billet, des barres, ça chéné-né-néf (ouh)
Gros fer, taillade, j’accélè-lè-lère (hein, oui)
Ah, j’crois qu’c’est l’heu-l’heu-l’heure, faut qu’j’accélè-lè-lère (pah, pah)
Eh, puto, j’mets les gaz, au repos quand y aura les leums (bah ouais)
J’prépare un coup d’état, ils s’ront envahis par le seum (bah ouais)
J’arrive, un bon départ, t’inquiète, j’suis tenu par les meufs (bah ouais)
Ça crie mon blase parce que j’me fais contrôler par les keufs (pah, pah, pah)
J’dead le bitume et tout, mais on va s’barrer bientôt (brr)
Les sièges chauffants, elle met la Play’ quand j’suis dans l’Viano (bah ouais)
J’aime les gros boules qui sortent du même pays qu’Adriano
Va t’faire enculer, t’es un traître, tu dis “longue vie” à nous
Té-ma, j’t’explique, bientôt, ça sort du textile
Sexy, j’m’applique sur la prod’, gros, j’t’enlève cette vie (bah ouais)
Pépère, mental, courage, les deux ils passent
Et ce soir, gros, y a rien pour eux, c’est p’t-être pour ça qu’les bleus, ils tracent
J’suis dans le domaine, j’domine, on a les crocs, c’est tout (brr)
Quand t’as d’jà vu la kichta, tu veux plus d’gros, c’est dur
Tu fais pas rentrer des loves, c’est toi qu’adore, t’es fou (brr)
J’ai la dégaine solide, on va les crosser dur (bah ouais)

T.I.M.A.L, T.R.O.P Chaud
T’sais comment on fait, Caliente Records
Trop d’choses à dire mais rien à raconter, brrah
Tch-tch
Ouais, ouais, ouais