Luv Resval – Cette fille Lyrics

Ouh, la soirée dans un métro
Yeah
C’est qui cette fille ? Dans la soirée, dans un métro, tu l’as croisée comme un écho, ouais
C’est qui cette fille ? Dans la soirée, dans un métro, tu l’as croisée comme un écho
Eh, eh

C’est qui cette fille ? Dans la soirée, dans un métro, tu l’as croisée comme un écho (yeah)
Les yeux dans l’vide, les étoiles en train d’danser (woh), t’aurais tout donné pour savoir à qui elle pensait
C’est qui cette fille pas très sûre d’elle ? (Yeah) Elle pleure en sûreté de Paris jusqu’à Bruxelles (yeah)
Elle prit la lumière, qu’elle puisse arriver jusqu’elle, c’est pas d’sa faute si tous les derniers voulaient juste ken (pas d’sa faute)
Et c’est qui c’mec ? Larmes gelées coulent (yeah), il s’répète qu’il veut plus une garce de mes couilles
Regarde-les toutes mais c’monsieur est tout seul (wow) car Dieu l’écoute et les femmes le dégoûtent (seul)
Et il sort du wagon, stick dans la poche (stick), il fait des rêves où il avance vite dans la Porsche (woh)
Il revend tout sans s’demander si l’s*** ça rapporte (never) et maman pleure quand elle retrouve les flics à la porte (maman pleure)
C’est qui cette fille qui s’prend en selfie seule sur le ponton, j’sais même plus dans quelle vie (wah, wah)
La couronne d’Elvis, le royaume asservi (ouais) et quand j’le raconte c’est comme si j’avais cette vie (ouais)
Fils, précipice sur un précipice, le ciel qui pige, mais y a l’esprit, fils
Mes mots sont éternels comme des “Rest In Peace” mais c’est pas un jeu, faut qu’on reste en place

C’est qui cette fille ? C’est qui cette fille ? (Qu’on reste en place)
Tu l’as croisée comme un écho (qu’on reste en place)
Yeah, dans la soirée, dans un métro (dans, dans la soirée, dans un métro)
Woh, woh, woh

Sur la route, j’sais plus laquelle, nouvelles shoes, maison Margiela (yeah)
J’réponds plus quand elle m’appelle, sur le té-c’, elle m’a lâché là (woh)
L’eau est belle, on ira s’ver-la, fais la bella, prends la pelle, on va creuser sous la grêle
Dionysos avec Athéna, tous les soss ramènent la bédave et demain, t’iras la guer-dra (han)
Pour connaître la nuit dans ses draps, toute la nuit, tu mènes l’enquête (yeah)
Fume des joints sur la banquette, elle est seule et mate les étoiles, f***, on n’a pas d’chez-soi
Pendant qu’les autres font la compét’, pour elle, l’histoire est incomplète
Et sur ton pét’, des traces de rouge à lèvres quand elle était pompette
Pendant qu’les anges nettoient la harpe, Satan joue des airs de trompette
Un dernier texte avant qu’on s’perde, l’histoire, les Dieux la racontèrent (yeah, yeah, yeah)
Quand on s’est dit : “Faudra qu’on perce”, les wagons freinent, j’allume un teh qui fume sa race
Elle pleure, elle donne sa rose, un regard, le temps s’arrête (quoi ?), toutes les fleurs s’arrosent (oh, oh)
Toutes les fleurs s’arrosent, toutes les fleurs s’arrosent

Diamants sur ma wifey (diamants sur ma wifey)
La voiture roule toute la nuit (voiture roule toute la nuit)
J’fume un teh de paki (de paki), paki
On est garés sur le parking (on est garés sur le parking)
Plusieurs flacons d’affilée (drive), yeah
Reste pour la life, juste pour la vie
Reste dans la gova juste pour la night
Juste pour la maille, f***, c’est ma drogue, f***, c’est ma wife
Reste dans la mallette, c’est comme un film
Reste dans la mallette, c’est comme un film
Juste pour la maille, juste pour la maille, f***, c’est ma drogue, f***, c’est ma wife

C’est qui cette fille ? Dans la soirée, dans un métro, tu l’as croisée comme un écho
Les yeux dans l’vide, les étoiles en train d’danser, t’aurais tout donné pour savoir à qui elle pensait
C’est qui cette fille ? Dans la soirée, dans un métro, tu l’as croisée comme un écho
Les yeux dans l’vide, les étoiles en train d’danser, t’aurais tout donné pour savoir à qui elle pensait