Leto – Mélodie lyrics

Grande famille dans un HLM, faut v’-esqui la sère-mi (grande famille dans un HLM, oui)
C’est soit le SMIC ou le terrain d’shit
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie (je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie)
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie

Y a plus d’place à la son-mai, on zone, on fait du cash, d’la monnaie
Sinon, dis-moi, comment j’vais manger ? J’me retiens, faut pas qu’j’pète les plombs
Bitume, bénèf’ et trahison, combien d’fois j’ai failli toucher l’fond ? (ouh)
Mais on tient l’coup, T-Max ou GP 800, c’est dans ton bloc qu’on fout l’feu (tou-tou-tou-tou-tou)
Pochtar plein de résine (pochtar plein de résine)
J’ouvre le terrain à midi (ouh), j’le ferme à minuit (ouh)
J’charbonne tous les jours (ouh), j’charbonne tous les jours (ouh)
Fais l’fou, j’t’élimine, que des coups durs, j’hallucine (tou-tou-tou-tou-tou-tou)
C’est cette mélodie qui résonne, “rompo-pom-pom-pom” (rompo-pom-pom-pom)
La misère nous pourchasse (la misère nous pourchasse) comme la patrouille du tier-quar (patrouille du tier-quar)
La juge veut nous faire glisser, y a rien d’pire que le manque de sous, ouh-ouh

Grande famille dans un HLM, faut v’-esqui la sère-mi (grande famille dans un HLM, oui)
C’est soit le SMIC ou le terrain d’shit (le terrain d’shit)
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie (je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie)
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie (oh oui)

Une rafale en bas du bâtiment (bâtiment)
C’est cette mélodie (boum, boum), c’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum)
Une rafale en bas du bâtiment (boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum)
C’est cette mélodie

Ça chiffrait tellement dans le binks, les voisins sont complices (ça chiffrait tellement dans le binks)
Une rafale, tu t’relèves pas comme Tupac et Biggie (Tupac et Biggie)
Ton cœur, je l’ai conquis donc j’en profite, oui (ah oui)
J’m’évade avec une bouteille de Jack et un gros joint d’weed qui me tabasse le cerveau
J’préfère me défoncer pour oublier à quel point tu m’as déçu mais c’est par soi-même qu’on est le mieux servi
La kalash’ vient de Serbie, des impacts sur ton capot (tou-tou-tou-tou-tou)
Ça recommence encore, mmh-mmh, plan de vie de bâtard
Ça recommence encore, mmh-mmh, plan de vie de bâtard
Plus j’encaisse, plus j’ai d’problèmes (plus j’encaisse, plus j’ai d’problèmes)
Que d’la haine retranscrit dans mes poèmes (oh-oh)
Et cette mélodie (mélodie)

Grande famille dans un HLM, faut v’-esqui la sère-mi (grande famille dans un HLM, oui)
C’est soit le SMIC ou le terrain d’shit (le terrain d’shit)
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie (je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie)
Je sais que j’peux gâcher ma putain d’vie (oh oui)

Une rafale en bas du bâtiment (bâtiment)
C’est cette mélodie (boum, boum), c’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum)
Une rafale en bas du bâtiment (boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum)
C’est cette mélodie (cette mélodie, cette mélodie)

Oui, une rafale en bas du bâtiment (bâtiment)
C’est cette mélodie (boum, boum), c’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum)
Une rafale en bas du bâtiment (boum, boum), c’est cette mélodie (boum, boum, boum, boum)
C’est cette mélodie (boum, boum), c’est cette mélodie