Leto – 100 Visages lyrics

Des nuits de studio, on m’dit : “Leto, ton album, il va être chaud, frérot”

Très loin d’l’époque où ça s’lavait avec un seau d’eau

J’ai très peu d’allié, j’passe plus mon temps dans l’escalier

La musique ou faire du sale, moi, j’ai fait mon choix

Un peu éméché sous Jack, j’te jure, ça va chier

En bas, c’est l’anarchie, les p’t*** veulent le terrain d’s***

Embrouille de tess, on les shoote, tu t’fais donner par une chatte

Wesh, nous, c’est la rue qu’on chante, trafic comme dans The Wire

Faux frérot qui porte l’œil, j’suis pas rassasié

Billets, billets, pour briller, Cendrillon c’est qu’une escort qui faut payer pour fourrer

C’est la vie de rêve qu’on veut, demande à Gueule d’Ange et Kepler, j’ai les cartouches et le feu

J’reviens pour t’faire de la D, jaloux égal réussite

Que des loss-bo dans la SIM, j’t’envoie des mandats, le sang

Sans rien attendre en retour, mes proches m’ont dit : “Attention, le rap ça attire les rageux”

Les huissiers nous virent d’la son-mai, c’est TRAP 2 qui change ma vie

À cœur ouvert, j’te le dis : des années d’galère, là j’suis dans une villa avec piscine

On fume que la bonne résine, que des coups durs, on résiste

Sois pas trop généreux, ça peut vite devenir une faiblesse

Moi, j’suis trop rancunier, bande d’enculés, j’vous oublie as-p

Un gravon qui t’envoie au charbon parce que t’es un microbe

Tu grandis, maintenant, c’est toi l’patron, tu veux faire la gue-guerre

Ghetto rempli d’chagrin, ici, ça parle en gros

Trop de peines, trop de haines, retranscrits au micro

Ça vend pas donc tu maigris, on progresse, toi, tu régraisses

J’ai pas l’temps pour les regrets, j’ai d’l’argent à fructifier

J’sais plus trop à qui m’fier, tu comprends pourquoi j’suis méfiant

Dans nos rues, ça fini mal, mailler, mailler, c’est la base

Celui qui bronche, on le baise, c’est la mental’ de dehors

Faut coffrer, s’barrer d’ici, plus facile à dire qu’à faire

Grand sappeur comme Koffi, terrain d’schnouf ou terrain d’foot

Partis de rien, je veux tout, dictateur comme Mobutu

Bruit des bécanes : c’est l’été, kichta balaise : c’est léger

Big up aux reufs au cachot, coupe le crack sur le réchaud

En cas d’galère, j’suis là mon reuf, entre nous, ça bouge as-p

Et quand c’est l’heure de l’audition, j’deviens amnésique

Maman a compris c’qui peut nous sauver, c’est la musique

Maman a compris c’qui peut nous sauver, c’est la musique



(En bas du bloc), trop d’galères, trop d’galères

(Charbon non-stop), trop d’galères, trop d’galères

(En bas du bloc), trop d’galères, trop d’galères

(Charbon non-stop), trop d’galères, trop d’galères

C’qui peut nous sauver c’est la musique (trop d’galères)

C’qui peut nous sauver c’est la musique (trop d’galères)

Trop d’galères, trop d’galères (en bas du bloc)

Trop d’galères, trop d’galères (charbon non-stop)